Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Activité d'AEROMODELISME et de NAVIMODELISME - Le web master décline toute responsabilité concernant la publicité non sollicitée

117 Mon Mustang P51D

Publié par El Pago  - Catégories :  #Warbird

Données techniques:

 

Envergure 1820 mm, Longueur 1493 mm, Poids 4500 g, Surface alaire 78 dm ², Moteur OS FS120SE 4T 20cm3, Train rentrant et volets

 

Mon-P51D--4--au-sol.jpg 

 

Premier vol le 9 août 2009:

 

Le vol inaugural de mon Mustang 90 issu du kit Kyosho a eu lieu le 9 août 2009 à la colle de Grune.

 

Après resserrage du domino et réglage du ralenti, cette fois c’est parti.

 

Le décollage se fait correctement, l’avion grimpe bien, un peu trop donc je corrige petit à petit au trim de profondeur. Je rectifie aussi un peu les autres axes.

 

L’avion vole très bien. Avec son moteur OS FS120S-E la vitesse n’est pas excessive pour un chasseur, et j’aurais même aimé un peu plus de vitesse.

 

Je rentre le train. Le test de décrochage se passe bien, l’avion restant en ligne. Je sors aussi les volets au premier cran, sans constater franchement de différence dans l’assiette de l’appareil. Il faut dire que je vole plutôt haut et sans doute trop vite pour voir vraiment ce qui se passe.

 

Un tonneau à droite, puis à gauche, une boucle qui met un peu de temps à se terminer, après quelques passages plus bas, il ne reste plus qu’à atterrir correctement.

 

Malheureusement je n’ai pas forcément choisi la bonne option, bien que ce soit celle vent de face. L'approche est bonne en altitude, je remets un coup de gaz pour entrer sur le terrain. Je suis un peu hors piste et je précipite peut-être un peu trop mon atterrissage en même temps que je tente de me recentrer sur la piste.

 

La roue gauche touche en premier et le train est immédiatement arraché.

 

L'avion pique du nez, le cache culbuteur et la culasse sont endommagés. Autres dégâts constatés : Le nez carré support du bâti est légèrement décollé.

 

Une patte de train rentrant est cassée, mais cela ne me surprend pas outre mesure car ce train rentrant est le même que celui qui équipe mes avions de taille 40 (Hien et FW190) . Le plastique de logement de roue en pot de yaourt est explosé.

 

Je confirme que comme pour de nombreux kit, la solidité n’est pas au rendez-vous par manque de colle et il manque des baguettes triangulaires de liaison qui assureraient une meilleure solidité.

 

L’avion par ailleurs est intact.

 

Je vais donc réapprovisionner les pièces endommagées du moteur, ouvrir le support du bâti pour renforcer par de la baguette triangulaire et de la colle et sans doute remplacer le train rentrant par un modèle pneumatique destiné aux avions de 9Kg.

 

Délai: fin septembre, les SAV étant en congé 

 

Mon-P51D--9--au-demarrage.jpg 

11 novembre 2009 - Le second vol

 

Je rectifie le branchement des durites de remplissage et de pressurisation, puis effectue le réglage du ralenti et laisse un peu tourner le moteur.

 

Ça fume pas mal preuve que ça tourne gras et en vol il y aura une belle traînée. Le décollage se passe bien, j’effectue quelques tours sans penser à rentrer le train, trime un peu à cabrer car il pique légèrement et corrige aussi un peu aux ailerons.

 

Train rentré, l’avion remonte dans les piqués et aussi en général.

 

C’est sécurisant et je dois pousser à la profondeur si je veux voler horizontalement. Je passe les boucles sans problème. Les tonneaux par contre sont assez lent par manque de débattement.

 

Au ralenti, je sors les volets, l’avion ne décroche pas et semble un peu grimper, mais c’est difficile d’apprécier son changement de comportement surtout en altitude. Il faudra revoir ça à faible altitude. L’atterrissage sera correcte.

 

Toutefois comme je me présente trop à droite je survole la partie non tondue et dois poursuivre le virage pour me replacer sur l’axe. L’atterrissage est alors désaxé et je m’efforce de rectifier le tir à la dérive. Ce sera malgré tout insuffisant.

 

L’arrondi est bon, l’avion touche le sol à l’intersection des pistes et poursuit sur la piste du fond, heureusement sans endommager le train .

 

130503 (4) Mon Mustang

 

13 mars 2013 - Vol n°9

 

Problème en vol, plus de traction moteur, un train rentrant qui ne sort pas, heureusement j'ai pu poser sur une roue sans l'endommager.

 

Le récepteur est peut-être passé en Failsafe moteur, car je n'avais plus assez de tension au récepteur.

 

Investigations faites, rien que mes deux servos Futaba S3505 de dérive et profondeur font chuter la tension d'alimentation du récepteur dans le rouge de mon contrôleur de tension ROBBE 8 ledS accus monitor réglé sur 6 volts. L'inter ANDERSON régulateur 6V affiche rouge dès la mise sous tension, et les deux trains rentrants soit ne réagissent plus, soit font n'importe quoi, même après échange de l'accu.

 

 J'ai donc démonté interrupteur régulateur, récepteur, accu, servos et remis en charge mes deux accus 6V pour poursuivre mes investigations en dehors du fuselage.

 

Après maintes recherches, il s'avère que c'est l'émetteur qui s'est déprogrammé du mode normal (servos digitaux) et est passé en mode Highspeed (tous les servos doivent être numériques). Néfaste pour les servos, digitaux, alimentés sous une autre fréquence électrique, de ce fait j'ai endommagé mon servo de profondeur FUTABA S3505.

 

Après avoir réinitialisé le recepteur FUTABA R6014HS en mode normal (il ne doit pas éclairer rouge et vert une fraction de seconde à la mise sous tension) et remplacé mes deux servomoteurs S3505 de profondeur et direction par un Futaba S9402 et un Hitec HS5485HB, tout est redevenu normal.

 

Par sécurité, j'ai ajouté une double alimentation ROBBE battery switch à la place de l'inter régulateur avec un accu niMh supplémentaire ainsi qu'un déport de la bougie pour faciliter le démarrage du moteur.

 

31 mai 2013 - Vol n°10
Le vent avait faibli en soirée et l'occasion était bonne.

 

Vite préparé avec l'aide de Claude, aile montée, il a fallu toutefois oter l'aile car les deux accus n'étaient pas branchés.

 

Moteur un peu lent à la détente, une fois démarré Claude porte le warbird jusqu'à la piste. Mise des gaz et prise d'élan mais l'avion ne veut pas du tout rester en ligne, même en insistant. Le moteur fini par caler dans l'herbe, on redémarre et rebelote, donc pas moyen de décoller dans ces conditions. Retour à la caisse de terrain, quand je réalise que j'ai changé les deux servos arrière, que les débattements sont à 100% et que la dérive est inversée.

 

Cette fois c'est tout bon pour un superbe vol dans le soleil couchant et un atterrissage parfait, pleine piste, volets sortis.

 

Juste à revoir le débattement un peu faible des ailerons, bien que les tonneaux en soient d'autant plus réalistes par une programmation augmentée du Dualrate sur l'inter du train rentré.

J'ai programmé 50% de débattement sans expo en train sorti et 80% avec -30% d'expo train rentré par l'inter G.

 

28 octobre 2013 - Vol n°11

Le contrôle détaillé et l'essai du train rentrant effectués,  tout est correct et permet de décoller. Le vol se passe très bien avec une série de passages, et de figures d'accro.

Je m'apprête à atterrir.

Le train est sorti, mais du coté droit seulement. Je réactive plusieurs fois l'interrrupteur pour le rentrer et le ressortir. Cette fois les deux roues apparaissent un instant, puis le train de droite se met à rentrer et sortir alternativement. Malgré plusieurs tentatives rien n'y fait pour parvenir à un bon fonctionnement.

Je dois poser avant d'être à sec de carburant. Je tente de synchroniser au mieux l'instant où la roue droite sera en bas et la pose au sol, mais la manoeuvre est loupée.

Les dégâts sur les trains et le dessous de la cellule sont relativement importants.

Réparation aile gauche P51 (1) Réparation aile gauche P51 (2) Réparation aile gauche P51 (3)

Quand au fonctionnement défectueux du train rentrant E-Flite droit, après une bonne galère, de nombreux démontages du système électromécanique  pour trouver l'origine de son dysfonctionnement, l'instabilité constatée provient du Y reliant les deux trains. Ce cordon Y chargé d'assurer la symétrie de fonctionnement entrée/sortie du train par une petite platine électronique présentait une coupure interne sur le fil de signal qui amorçait et désamorçait à la moindre vibration, empêchant le train de garder sa position sortie. Déjà lors du vol N°9 cette coupure aléatoire avait empéché la sortie coté droit et par chance l'atterrissage n°10 s'est bien passé. 

 

4 avril 2014 -  Vol N°12

A la préparation de l’avion, le fonctionnement du train rentrant présentait encore un fonctionnement légèrement erratique, et par précaution, le vol s’est déroulé train sorti. L’avion vole toujours aussi bien même si l’aile a été réparée et il a juste suffit de trimer un peu aux ailerons. Le moteur 4 temps OS120FX manquait cependant un peu de puissance plein gaz. Il a fallu atterrir plus tôt que prévu car la cocarde militaire de l’aile gauche s’est partiellement décollée, entrainant fortement l’avion sur la gauche. L’atterrissage malgré cela s’est assez bien passé, avec un arrêt au delà de l’extrémité de piste.

 

6 avril 2014 - Vol N°13

Un vol plutôt calme, sous l’assistance de Pierre F. et un atterrissage sans encombre pour une fois, de droite à gauche avec les volets entièrement sortis. Pourtant il faudra resserrer les vis de fixation de la jambe de train, resserrer la fixation du capot, rechargher les accus, rallonger les palonniers de commande des ailerons et renforcer la tringlerie, et rechercher un peu plus de puissance moteur (autre hélice, meilleur réglages). 

 

23 mai 2020

L’objectif était de remettre en vol cet avion que je n’ai plus fait voler depuis 6 ans.

 

La veille j’ai rechargé les accus de l’avion et mon ancien émetteur, puis testé le fonctionnement du train rentrant. Il ne fonctionne plus correctement et je l’ai donc remonté en position train sorti en attendant de solutionner le problème.

Un contrôle général montrait l’absence de compression au moteur pour cause de soupape d’admission bloquée, que j’ai dégrippée d’un léger coup de marteau. 
 

Arrivé au terrain, je comptais mettre en route avec ma T10CP, remise en charge pour l’occasion, mais j’avais oublié d’y remettre l’accu.

 

Il a donc fallu re associer le récepteur avec ma T14SG  et re programmer l’avion comme pour un premier vol. 

 

Finalement le moteur a pu être mis en route et le ralenti ajusté, avant de constater une réaction anormale des volets pour cause de double alimentation réception déchargée, en raison des tests de train la veille.

 

Durant la mise en charge, l’aile a été endommagée (entoilage percé + aileron & bout d'aile endommagés), emportée par une rafale, alors que je préparais mon CITABRIA. 

 

P51-Esquisse--a-.JPG 

 

 

 

Archives

À propos

Activité d'AEROMODELISME et de NAVIMODELISME - Le web master décline toute responsabilité concernant la publicité non sollicitée