Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Activité d'AEROMODELISME et de NAVIMODELISME - Le web master décline toute responsabilité concernant la publicité non sollicitée

120 Mon Gee Bee R3

Publié par EL PAGO  - Catégories :  #Geebee

 

 

 

 

Bien qu'on m'en ait dissuadé,  je me lance dans cette aventure:

 

    piloter un GEE BEE

 

Un peu de documentation pour voir à quoi je m'expose.  L'explosion sera le plus tard possible j'espère.

 

Des vidéos éventuellement commentées

 

article RC Pilot du GeeBee R3 Donuts Model

 

Le site d'un fan de Racers 

 

Photos de GEE BEE R3

 

Gee Bee R3 sur RC Universe

 

 

 

16 avril 2012

 

Le kit de mon premier racer vient de m'être livré.  Magnifique, ça brille comme un sou neuf et ça va avoir de la gueule.

 

 

 

Ca ressemble à l'idée que je m'en faisais, mais je constate qu'il n'y a aucune documentation.
 
Alors je cherche sur Internet et je tombe sur le site de Michel MARTIN, un précurseur qui a un peu d'avance sur moi et me sera d'un précieux secours.
 
En attendant la livraison du moteur RCG 30cc et des fournitures HK, j'ai donc déballé le kit.
 
Tout était bien protégé, juste un petit éclat sur la bulle de cockpit et un défaut de son ajustement sur le fuselage où elle ne plaque pas correctement.
 
 
Je m'interroge sur différents  points pour le montage de cet avion.
 
Train principal:
 
 

- Comme celui de mon Stuka, je savais que ce ne serait pas évident car ça prend beaucoup de place quand il s'agit de stocker l'avion chez soi.

 
- Le train livré n'est pas suspendu alors que celui de mon Stuka possède une suspension rudimentaire


- Rien n'est démontable, pas même les petites roues en mousse dure que je souhaite remplacer et qui sont oxydées sur l'axe (ça allongera moins à l'atterrissage à condition de pouvoir décoller) 

 

- La fixation des pantalons doit être étudié avec soin pour permettre leur remplacement éventuel

 

Dérive:

 

Le volet est énorme, mais la hauteur de la dérive (partie fixe) est proportionnellement très petite. Nombreux sont les gibistes qui la réhaussent pour améliorer le vol de l'appareil qui aurait tendance à se coucher tantôt à droite, tantôt à gauche. 

 

Centrage:

 

A priori c'est en général dans l'axe de la clé d'aile, ou devant. Mais je vais en calculer la valeur théorique par mesure de sécurité. C'est ce qui va me permettre de déterminer l'emplacement des équipements à positionner dans le fuselage pour ne pas avoir à ajouter du lest. 

 

Servomoteurs:

 

Pour l'instant ce sont ceux préconisés par HK, des TURNIGY 620DMG+HS de 10.6 kg de couple

 

Moteur:

 

J'ai prévu un 30cc essence RCG (équivalent DLE30). C'est ce qui est préconisé par HK et je pense que ça va suffire quand je vois ce que donne mon DLE 55 sur un avion de 2,20 m d' à peu près le même poids

 

Débattements:

 

Quand il n'y aura plus que celà à déterminer,  je serais pratiquement prêt à voler. 

 

 

23 Avril 2012 (c'est ma fête)

- La canopy se monte maintenant correctement, après avoir ovalisé de 4 mm vers le haut les trous de logement des tétons avant et procédé au remplacement de tous les écrous prisonniers de 3mm trop petits (filetage imprécis qui coince, jeu dans les trous, défaut d'alignement) par du 4mm plus adapté à mes gros doigts.

 

GeeBee-R3--43--ovalisation-des-trous-de-cockpit.jpg GeeBee-R3--44--remplacement-des-vis-M3-par-M4.jpg GeeBee R3 (45) Détail de vis de vérouillage du c-copie-1

 

- Le capot moteur a été percé des 4 trous de 3mm. Pour l'instant pas de soucis de filetage, il sera temps de passer à 4 mm en cas de problème, mais en principe je ne devrais pas le démonter trop souvent.

 

- Les ailes et stab sont équipés de leurs volets sans avoir eu de problème, mais j'ai détecté deux défauts de fabrication. 

 

1 - L'un des logements de servo à ses renforts de fixation mal positionné, et le servo ne va pas se monter. (A voir quand j'aurais reçu mes servos)

 

GeeBee R3 (47) défaut du logement de servo d'aileron droit

 

2 - J'ai présenté le train en place dans ses rainures et de petites retouches des fentes ont été nécessaires.

 

GeeBee R3 (50) défaut des gorges de train gauuche

 

Dans le principe sa conception me plait mieux que sur mon Stuka. Comme il n'est pas suspendu, il peut être haubanné pour encaisser les efforts latéraux. 

 

Le renvoi d'équerre dans les fentes est plus long et les plaquettes sont accessibles pour le démontage, ce qui n'était pas le cas sur mon Stuka où tout disparaît sous l'appui des pantalons.

 

 3 - J'hésite entre monter les plaquettes de blocage en plastique ou des plaquettes en alu fabrication perso plus solides.

 

 4 - Sur mes pantalons, je n'ai pas de partie démontable pour remplacer mes roues. Une découpe s'imposera, nécessitant d'ajouter une partie résinée pour le maintient en place de la découpe .

 5 - Les pattes fournies pour le haubanage méritent mieux du point de vue esthétique, mais c'est du travail de les refaire. Je vais seulement remplacer celles visibles depuis le dessus de l'avion.

Autre idée à creuser, remplacer les haubans en fil d'acier par des haubans en tube alu ou carbone entre les trains pour encaisser les efforts à la traction, mais aussi à la compression.

 

C'est ce que j'ai fait sur mon Tiger Moth pour certains haubans entre les deux paires d'ailes car ils cassaient souvent et risquaient de se prendre dans l'hélice. (Plus solides certes pour voltiger, mais engendrant davantage de traînée surtout à grande vitesse).

J'ai aussi des craintes sur la capacité des filetages de 2mm des chapes à encaisser les acoups lors de l'atterrissage.
 

Motorisation:

 

Coté moteur il est prévu par HK un "silencieux tubulaire" qui rentre dans le fuselage que j'ai commandé avec le moteur 30cc.
Sur mon EXTRA 260 avec DLE 55 je n'avais pas retenu cette solution et monté simplement un pot "Bisson" à la place du pot d'origine, et je ne suis pas mécontent de ce choix.

Je m'inquiète un  peu du montage du "pot tubulaire" qui va chauffer l'intérieur du fuselage, et nécessite d'être parfaitement monté, ce dont je n'ai pas l'expérience, mais qui parait-t-il augmente le régime moteur.
Décision à prendre au reçu du silencieux et du moteur en fonction des possibilités de montage.

 

23 avril 2012

 

Le montage du train principal est terminé, sans soucis particulier, y  compris la pose du haubannage. 

Ca commence à ressembler à un avion sur ses pattes.

 

GeeBee-R3--53--Fixation-des-pantalons-de-roues.jpg  GeeBee-R3--55--detail-fixation-des-haubans-lateral-fusela.jpg  GeeBee R3 (54) Visserie M3 de fixation des supports de haub

 

GeeBee-R3--56--detail-fixation-des-haubans-sous-fuselage.jpg  GeeBee-R3--57--Haubans-cote-gauche.jpg  GeeBee-R3--58--Ensemble-haubanne.jpg

24 avril 2012

 

Le réservoir essence est posé avec ses durites et sa prise de remplissage.

 

GeeBee R3 (62) Réservoir et durites   GeeBee R3 (60) Réservoir

 

Les tringleries et guignols du stab sont prêtes pour raccordement aux servos moteurs de commande de profondeur

 

Les guignols de la commande aller et retour de la commande de dérive sont installés, et les cables préparés.

 

GeeBee R3 (59) Guignol de dérive

 

7 mai 2012

 

Je viens de recevoir ma commande HK du 3 avril, après paiement d'un supplément de 22,24 Euros à SCS Express au départ de HongKong, puis acheminement par UPS en transitant par l'Angletterre, Feltham, Tamworth, puis en France par Freyming, Chilly Mazarin, Marseille, Toulon;

 

Ce complément de fournitures était complet et très bien emballé.

 

Juste deux choses à signaler:

 

- Sur le capteur du moteur, le fil blanc est sectionné (volontairement ou pas ?)

 

- Et les cotes PREVUES POUR LE MOTEUR ne CORRESPONDENT PAS

 

De ce fait le plateau d'hélice dépasse de 25mm, ce qui est disgracieux et va nécessité de remplacer les colonnettes de 72mm par des colonnettes de 60mm.

 

La distance entre le couple pare feu et l'entrée du carburateur devient d'autant plus faible (13mm) et je crains pour l'alimentation.

 

Il n'est pas exclus que j'augmente le trou de la cloison pare feu et monte une trompette d'aspiration pour aller chercher de l'air calme dans le fuselage 

 

rcg30cc-2   rcg30cc-3

 

Inter régulateur double pour alim récepteur   Lipo 2S1P 1800 mAh

 

Interrupteur d'allumage   Indicateur de tension 4.8v ou 6v

 

Servomoteur Turnigy 620DMG+HS 10,6kg 


 

7 mai 2012

 

  1. Montage des servos de commande des ailerons avec 2 rallonges 50 cm + ferrites, Réglages des débattements.
    Ainsi les 2 demi ailes sont terminées.
  2. Tracé et percage du couple pare-feu, montage provisoire du moteur avec sa pipe d'échappement pour canister sur les colonnettes de 72mm
  3. Prise de cotes pour le montage du canister, démontage du moteur
  4. Tracé et découpe du couple support arrière de canister
  5. Collage en place avec le canister posé, calé et maintenu aux deux extrémités dans chaque support équipés de durite gros diamètre

 

 

 GeeBee-R3--68--Fixation-avant-du-canister.jpg   GeeBee R3 (69) Fixation arrière du canister

9 mai 2012

 

  1. Montage des servos de profondeur, des stabs, réalisation de 2 tringleries en lieu des tringleries et chapes à boule fournies trop longues et peu solides
  2. Réglage des débattements de la commande de profondeur
  3. Montage d'un grand palonnier et pose du servomoteur de direction
  4. Réalisation de la commande aller-retour, réglage des débattements
     

 GeeBee R3 (70) Servo et tringlerie de profondeur  GeeBee R3 (71) Empennage

 

 GeeBee R3 (75) Commande de profondeur aller-retour 

 

10 mai 2012

 

  1. Remplacement des colonnettes de longueur 72mm par des 60mm, remontage du moteur
  2. Découpe du passage d'échappement et présentation du capot moteur

 

 

 GeeBee R3 (65) Moteur monté, vue de face   GeeBee R3 (67) Moteur monté, espace carbu

 

 

11 mai 2012

 

  1. Pose du boîtier d'alimentation électronique sur du double face assuré par colliers rilsan  et raccordement après soudure du fil coupé
  2. Pose de l'interrupteur M/A alim moteur sur une platine CTP de 75x38 et raccordement au boitier électronique
  3. Préparation de la platine double pour les 2 commandes moteur (gaz et starter)
  4. Perçage de l'hélice MASTER CLASSIC 20x8, percage du plateau de cône d'hélice et montage provisoire
     

GeeBee R3 (78) Avec hélice Master Classic 22x8
 

12 mai 2012

 

  1. Mise en place de la platine pour servomoteurs de commande de gaz et starter
  2. Adjonction de deux charnières supplémentaires de dérive, suppression des rivets remplacés par une CAP permettant son démontage
  3. Montage de l'ensemble de l'avion pour évaluation du centrage

 

GeeBee-R3--80--Servo-de-gaz.JPG  GeeBee-R3--81--Volet-de-derive-demontable.JPG

 

 

13 mai 2012

  

Avec 27%, le calcul donne 96 mm du Bord d' Attaque et 117 mm avec 33%

 

Test de précentrage 

 

Mon centrage actuel est manifestement très en arrière de plus de 4 cm, il convient donc de monter mes 3 accus et l'inter récepteur tout à l'avant.  Mais je crains que ce soit nettement insuffisant. Les deux servos de profondeur situés à l'arrière sont un handicap, et il n'y a pas encore de pilote. Compte tenu de cela, j'envisage aussi d'avancer le réservoir, mais le centrage doit se faire sans carburant, d'ajouter une pompe fumigène, de remettre les anciennes colonnes et même de monter un autre moteur. 

A voir selon le lest a ajouter.

 

Pour l'instant je poursuis le montage au mieux.

 

GeeBee-R3--84--Test-de-precentrage.JPG   

  

14 mai 2012

 

  1. Montage en place des 3 accus
  2. Montage de l'inter M/A double pour récepteur
  3. Raccordement de la tringlerie de commande de starter
  4. Confection et mise en place d'une platine pour récepteur
  5. Rangement et maintien des cordons électriques par rilsan
  6. Test du fonctionnement de tous les axes
     

GeeBee-R3--89--Les-accus.JPG   GeeBee-R3--85--Interrupteur-double-alim-recepteur.JPG

 

GeeBee-R3--88--Amenagement-interieur-fuselage.JPG

 


 

 

15 mai 2012

 

Contrôle du centrage: Dans l'état actuel, le centrage se trouve à 140 mm du BA et l'avion pèse 7100 à 7200 g.

 

 

GeeBee-R3--90--Centrage-a-140-incorrect.JPG

 

Il faudrait ajouter 580 g au minimun sur l'avant du moteur, ce qui est parait irrésonable, le poids de l'avion se trouvant d'autant augmenté atteindrait 7780g. On arriverait sensiblement au même poids total en changeant le moteur.

 

Diverses solutions sont possibles:

 

* Ajouter la masse manquante soit une plaque de plomb de 100x80x6 mm

* Avancer le moteur actuel et allonger le fuselage d'autant, et avoir un retour de cône derrière le plateau d'hélice pour combler le jour disgracieux, mais la cote est énorme 

* Remplacer le moteur CGR Engine 30cc par un DLE 55 cc

* Ajouter un système fumigène d'environ 250 g + lest plus réduit + avancer le moteur de 12mm fait gagner 2mm sur le centrage

16 mai 2012

 

Comparaison théorique entre  RCG Engine 30cc  et   DLE 55cc

 

Poids théoriques:                          980g    et     1370g 

Entraxes des colonnettes:       70x54mm   et     80x67mm

Face d'appui à plateau d'hélice:  100mm   et     102mm

Hauteur:                                    110mm   et     123mm

Colonnettes:                                60mm   et      68mm

 

Je démonte le moteur DLE 55cc de mon Extra 260 pour contrôler poids et côtes puis je monte ce DLE avec les colonnettes de 68mm dans le GeeBee après avoir repercé la cloison pare feu et mesure le centrage après avoir sorti le canister. Cette fois c'est plus acceptable.

 

Avec 350 g environ de lest, je devrais avoir un centrage à 117 mm. 

18 mai 2012

 

 GeeBee-R3--91--Provisoirement-avec-moteur-DLE-55.JPG

 

Approvisionnement d'un DLE 55 et pot Pitts + cône d'hélice

Remontage du moteur DLE 55 sur l' Extra 260


 

19 mai 2012

 

Confection de housses de protection pour les ailes et les stabs

Démontage de l'allumage électronique

Remplacement de la trappe avant de canister par une plaque de fermeture

 

GeeBee-R3--92--Housses.JPG  GeeBee-R3--93--Trappe-de-condamnation-canister.JPG

21 mai 2012 

 

Réception du moteur DLE 55 et du silencieux Pitts

Montage complet du moteur, du silencieux et de l'hélice après perçage et ajustage du cône

Perçage des trous de passage des tubulures d'échappement dans le capot

Contrôle du centrage qui cette fois pourra être obtenu avec très peu de lest

 

GeeBee-R3--97--DLE-55-et-pot-pitts.JPG GeeBee-R3--99-.JPG

 

22 mai 2012 

 

Renforcement par baguettes triangulaires du caisson

Découpe de la plaque avant de fermeture du capot et collage dans le capot

Découpe des ouvertures de ventilation dans le capot

Peinture en blanc de la face avant

 

 

GeeBee R3 (94) Renforts de caisson avant GeeBee R3 (95) Plaque avant GeeBee R3 (96) Découpes de ventilation

 

23 mai 2012

 

Pour sa première sortie au terrain, deux petits problèmes vite résolus sont apparus :

1.       La commande du volet de profondeur coté droit ne fonctionnait plus. La cause provient des longueurs de cordons calculées au plus justes et de l’emplacement du récepteur

2.       Il a fallu démonter le réservoir d’essence pour vérifier le branchement des durites car l’essence ne parvenait pas au carburateur. En réalité le branchement était correct, et il fallait brasser plus vigoureusement l’hélice en position plein gaz.

Le moteur a de suite démarré normalement, mais le rodage a été interrompu pour faire le plein en mélange à 4% au lieu des 2% du bidon, et par une averse.

 

 

24 mai 2012

 

Poursuite du rodage avec hélice ZINGER 22x10 en vidant 2 réservoirs de 450 ml et photos en extérieur

Le moteur pour l'instant nécessite un réglage car il s'étouffe au delà des 2/3 de gaz.

Les accélérations ne sont pas fulgurantes.

Par contre le ralenti est parfait

 

 

 

 

GeeBee-R3--105-.JPG


25 mai 2012

 

Reprise du rodage pour réglage du moteur

En ouvrant la vis de réglage du régime maxi de près d'un demi touri, cette fois les performances du moteur se révèlent

Passé un petit réservoir avant la pluie, mais rassuré, je vais pouvoir sécuriser la fixation du moteur avec du frein filet.

 

 

31 mai 2012
 
Modifiction de la platine support  du récepteur
Fixation de la filerie
Pose de la déco
Mise en place du capot 
 
GeeBee R3 (110) avec déco 

6 et 7 juin 2012

 

GeeBee R3 (115) Double hauban avant inférieur  GeeBee R3 (114) Tableau de bord

 

* Pose d'une paire de haubans renforcés entre fuselage et train principal

* Confection d'une planche de bord et mise en peinture

* Remplacement d'un hauban défectueux ( filetage de 2mm trop juste pour encaisser les efforts) en laissant tombr l'avion de 10 cm sur le train principal 

* Remplacement de la roulette de queue fournie par une autre roulette de queue

* Adjonction de 175 g de lest pour centrage à 115mm du BA 

 

    

 

GeeBee R3 (120) Nouvelle roulette de queue

 

10 juin 2012

Confection d'une housse de protection de la dérive

13 juin 2012

Adjonction des instruments de bord

Installation du pilote

 

GeeBee R3 (123) Pilote  GeeBee R3 (122) Pilote 

On change d'année: 23 MAI 2013

Réhausse de la dérive

IM000077 IM000078.JPG

IM000081.JPG IM000082.JPG

  

  RESTE A FAIRE

       AVANT LE VOL INAUGURAL: 

  1. Vérifier toutes les chapes et remplacer celles en M2 par du M3, le filetage M2 n'étant pas en mesure d'encaisser correctement les efforts à certains endroits  
  2. Affiner les débattements 
  3. Refaire le centrage, ce qui m'ennuie beaucoup de devoir encore ajouter du lest en raison du pilote qui devra manger uniquement des biscottes, le poids de l'avion étant déja de 8kg + 450g de carburant 
 
Mardi 4 juin 2013 - PREMIER VOL
Beau temps, vent modéré de sud -est
L'avion est équipé d'une commande de STARTER depuis l'inter G de ma radiocommande FUTABA et je ne me souvenais plus de la bonne position. C'était l'inverse de ce que je croyais, le démarrage a donc été un peu laborieux.

 

Une fois démarré j'ai procédé au réglage du ralenti moteur et la reprise plein gaz paraissait bien réglée. Même avec 50% d'expo sur la courbe de gaz la reprise était franche.

 

Je peux rejoindre la piste accompagné par Claude puis décoller sans difficulté. L'avion s'élève bien mais part légèrement sur la gauche. Je trime donc de 32 crans sur la droite aux ailerons et 8 crans à droite à la dérive et stabilise le vol horizontal par 8 crans à piquer.

 

Les commandes répondent bien et sont assez douces, mais la vitesse de pointe malgré le DLE 55 me déçoit un peu. Le moteur à peine rodé pétarade et ne prend pas franchement les tours.

 

J'ai surtout travaillé le réglage du ralenti car je craignais d'allonger avec mes roues de grand diamètre montées sur roulements, et conservé le réglage usine plein pot qui me semblait bon. Après quelques tours de terrain, le moteur tourne mieux,  mais est sans doute encore réglé trop riche.

 

Je monte en altitude et effectue un test de décrochage où l'avion se comporte bien, sachant qu'il est centré volontairement avant par 380g de lest que je vais réduire à 320g aux prochains vols.

 

J'attaque en confiance quelques tonneaux, looping, et vol dos, car l'avion vole mieux que ce qu'on m'a prédit. J'effectue un joli passage bas au dessus de la piste pour apprécier sa ligne avant de revenir pour engager la procédure d'atterrissage par un grand virage alors qu'un hélico grandeur passe à proximité.

 

Malheureusement le moteur s'arrête au loin et je dois tenter de rejoindre la piste en planant. La distance est trop grande et je pose tant bien que mal le plus à plat possible. Le terrain est dégagé mais truffé de mottes et l'avion culbute sur le dos mais aurait pu terminer sa course dans le drain creusé une quizaine de mètres devant.

 

La canopy est légèrement endommagée et les dégâts touchent surtout le train d'atterrissage principal droit et gauche dont la réparation sera difficile, mais permettrera une amélioration de conception si tout se passe bien. 

 

GeeBee-R3--127--Crash-du-train.jpgGeeBee R3 (126) Crash du train 

 

Je craignais d'ailleurs de l'endommager, mais pas dans ces conditions, car il est tenu surtout par des haubans. C'est bien le crash le plus stupide qui me soit arrivé.

 

Le GEEBEE initialement prévu pour un DLE 30 est équipé d'un réservoir de 460 ml que j'aurais du remplacer, mais n'en avait pas sous la main et il convenait pour le rodage. De plus j'ai décollé sans refaire le plein alors que le moteur a été sollicité durant les réglages au sol. Mal réglé, il consomme apparament plus que celui de mon EXTRA 300 relativement sobre.

 

CONCLUSION: Les difficultés du premier vol ne se produisent que rarement là où on s'y attend, et  je suis bien satisfait de ce premier vol.

 

Jeudi 17 avril 2014 - Second vol

La piste et les entourages étant refaits m’incitent à effectuer enfin mon second vol.

Le réservoir est passé de 450ml à 1000ml

Je règle le trim de ralenti au plus bas, jusqu'à voir l’hélice tourner, puis vérifie le roulage en ligne avant de décoller. Tout va bien et je n’ai pratiquement rien à retoucher. En altitude au début, je redescend pour faire quelques passages au dessus de la piste, puis j’attaque boucles et tonneaux. Les réglages sont doux, un peu trop peut-être pour les tonneaux, plutôt lents et où il faut pousser à la profondeur lors du passage sur le dos. Je teste une première approche, l’avion ralenti correctement et il faut même engager un à deux crans de gaz pour l’amener en entrée de piste. Désaxé, je remets les gaz pour repartir enchainer quelques figures comme le huit cubain ou l’Immelman. Finalement je pose correctement sur les deux roues, avant de me retrouver un instant sur une seule roue en raison du vent de travers. Pour l’ensemble du vol, la vitesse n’est pas excessive, et j’ai donc volé pratiquement constamment plein gaz. Je vais chercher à l’augmenter, ainsi que le débattement aux ailerons.

J’ai consommé à peine le tiers du réservoir avant de poser.

 

AMELIORATIONS :

Faire des tendeurs coulissants pour les haubans, retendre les cables de la dérive qui vibre sous les vibrations du moteur. Redresser la bosse du pantalon de roue.  

Jeudi 24 avril 2014 - Vols N° 3 et 4

Pas de doute sur la faculté de vol de cet avion. Mais ce sont les haubans qui tiennent le train qui m’ont créé des ennuis. J’ai du interrompre le 3ème vol quand j’ai constaté que les haubans coté droit se sont détachés et j’ai posé tant bien que mal et sans dégât sur la roue gauche.

Par contre problème au 4 ème vol où le phénomène s’est reproduit en vol et non au roulage ou au décollage comme je le pensais.

Préoccupé par l’absence de hauban, j’ai malheureusement mal engagé mon approche avec une vitesse trop basse et désaxé de la piste. Un coup de gaz  pour rentrer sur la piste avec quelques manœuvres d'alignement n’ont pas suffit et j’ai planté hors piste, une fois l’entrée passée. L'avion a décroché et à planté du nez avant de passer sur le dos.

Les dégâts concernent l'ensemble des deux trains d'atterrissage.

Samedi 6 juin 2015 - Vols N° 5
Après montage à l'ombre sous mon abri de fortune anti-UV, c'est avec l'assistance de Thierry que l'avion volera pour la 5ème fois. Le décollage est impeccable, et ma seule crainte reste celle de l'atterrissage, car j'ai changé l'hélice pour essayer de gagner en vitesse (21x12 au lieu de 22x10). Le vol est bon, plutôt mi-gaz, et Thierry fera quelques tests.

Le débattement aux ailerons jugé faible avant de décoller nous utiliserons la première position de grand débattement. Boucle et tonneaux se passent sans difficulté. Pour poser, je n'ai jamais utilisé les ailerons en mode flaperon pour augmenter la portance et freiner la vitesse. Je teste la réaction du GEEBEE gaz baissés, en basculant l'inter prévu  celui-ci se met plutôt à descendre. Retour en situation normale pour quelques passages. Thierry reprendra les commandes pour atterrir, d'autant que 3 des 4 haubans intérieurs du train, une fois de plus se sont décrochés, fragilisant sa solidité. Un premier passage sera jugé trop rapide. On baisse un peu les gaz au trim et la seconde approche se fera avec les ailerons baissés, mais dans la descente au ralenti l'avion amorce un léger décrochage. Obligation de remettre les gaz et de repartir en vol normal. La dernière approche est impeccablement aligné en vitesse satisfaisante pour que l'avion effleure bien la piste. La piste en légère descente est cependant vite effacée par les roues sur roulement et il stoppera dans le prolongement en herbe.

Améliorations à apporter:

1- Absolument sécuriser la fixation des haubans

2- Remettre les vis du capot qui se sont deserrées

3- Contrôler le réglage des flapperons (sur l'inter D d'une part et sur le potentiomètre latéral)

 

Toutes les photos de mon GeeBee R3

 

 

 

GeeBee-R3-Deco-originale.jpg

Jeudi 11 juin 2020

 

J’ai préparé l’avion qui n’avait pas volé depuis 2015 en programmant théoriquement le modèle depuis ma T10CP sur ma T14SG bien que les valeurs d’ATV et de DUAL RATE ne correspondent pas.

 

Plusieurs dysfonctionnements sont apparus à domicile. 

  • De ce fait j’ai démonté le réservoir d’essence et j’en ai profité pour remplacer les durites intérieures.
  • Le servomoteur de la commande de starter ne basculait plus le papillon. J’ai supprimé le servomoteur et remis une commande manuelle accessible à l’avant du capot moteur.
     
  • Le servomoteur de gaz S94402 grognait. Je l’ai remplacé par un servomoteur S30003 mais il semble qu’un défaut subsiste sur la coupure moteur. 

 

C’est sur cette base de préparation, sans avoir monté les ailes car cela demande pas mal de temps et de place que je suis arrivé au terrain.

 

J’ai du batailler pour installer les haubans, certains sont un peu courts et d’autres trop détendus, allez savoir pourquoi alors que l’avion a déjà volé. Leur bon réglage est pourtant essentiel car ce sont eux qui tiennent latéralement le train en place. Je vais donc devoir améliorer une fois de plus ce point.

 

J'associe par bindage le récepteur à ma T14SG, un point toujours délicat, puis contrôle l’ensemble de la programmation avant de le présenter au poste de démarrage.

 

Reste à faire le plein, mais le bouchon de durite à disparu et l’extrémité de la durite est repartie dans le fuselage avant même de remplir. 

 

Premiers tours de manivelle et voilà que ça goutte sous l’avion.

Un doute, aurais-je monté le réservoir à l’envers ? 

 

Je dois démonter le cône, l’hélice, le capot moteur et ouvrir la trappe d’accès à l’avant du réservoir. Rien de grave, la durite de remplissage un peu courte est coupée alors que j’ai tiré très peu dessus, mais impossible de dépanner. 

 

Un examen plus approfondi montre que les deux autres durites sont également en décomposition, raison pour laquelle j’ai perdu le bouchon. Visiblement l’aspect semblait convenir et de toute façon je ne pouvais pas les remplacer car je n’ai plus de stock.

 

TRAVAUX A FAIRE :

  •  * Remplacer les durites
  •  * Changer le servomoteur de gaz pour avoir le retour de la coupure moteur et un ralenti accéléré.
  •  * Refaire le second hauban inférieur gauche trop long
  •  * Recoller le liseré d’oracover décollé.

Dimanche 14 juin 2020 - 6ème

Ciel bleu, soleil, vent d’ouest faible.

 

Le montage de l’avion commence sur le dos, par la fixation des haubans qui maintiennent le train principal. 

 

Remis à l’endroit, ailes haubanées au dessus et vissées, accus LiPo branchés, commandes radio testées avec quelques retouches de dual rate de la profondeur, je rejoins le nouveau poste de démarrage aux poteaux en alu.

 

Quelques brassages d’hélice, pour démarrer le moteur qui n’a pourtant pas tourné depuis 2015. Réglage du ralenti suite au remplacement du servomoteur et c’est parti jusqu’en bout de piste coté droit.

 

Malgré le débattement à la dérive, la roulette de queue répond peu, un point à améliorer.

 

Mise des gaz, décollage, montée en altitude, virage à droite, il faut réagir aux réactions de l’avion. 

 

Il semble grimper, alors je tente de trimer à piquer et baisses un peu les gaz. Le Geebee a tendance à basculer sur la gauche, alors je trime à droite, sans doute encore insuffisamment. Frayeurs à plusieurs reprises car avec le soleil j’ai beaucoup de mal à distinguer ce qui se passe, sans doute un peu loin, et après peu de tours, je pose sur la piste en herbe. Ca allonge, je tire à la profondeur et survol le tarmac pour terminer dans le coin gauche du terrain. OUF !!! Sauvé, d’autant que les deux haubans externes inférieurs de l’aile gauche se sont débranchés, un point faible de cet avion. !!! 

 

 

AMELIORATIONS :
 

  • - Revoir le verrouillage des haubans
  • - Recoller la baguette cassée
  • - Voir pourquoi il faut retourner l’avion pour vider le carburant alors que j’ai un plongeur de vidange
  • Améliorer le braquage au roulage
  • - Noter les paramètres de vol

 

120 Mon Gee Bee R3
 
 
Samedi 30 avril 2022 -9ème vol

 

Ciel bleu, soleil, peu de vent.

 

A la demande de JEF qui voulait le voir voler, c’était le jour, pourquoi pas.

Un besoin de compléter la recharge de l’accu NiMh de l’allumage électronique, puis la matinée a été consacrée à monter l’avion.

 

Les deux vis avant de fixation de l’aile ne sont pas très accessibles, et il a fallu re démonter pour en agrandir les trous qui ne tombaient pas bien en face.

 

Grace au démarreur puissant de JEF le moteur a facilement démarré. Restait à ajuster le ralenti, juste avant la pause déjeuner.

 

14h30 - Le vol s’est très bien passé, avec des trajectoires rapides et tendues et montées verticales pour rester en visibilité, car on est vite rendu au-dessus des maisons de l’ONF.

 

😡  En revanche j’ai atterri précipitamment et n’importe comment, sans préparation, et à toute vitesse. Pourtant le réservoir est de grande capacité, et j’aurais pu largement faire encore bien des tours.

 

J’ai oublié que j’étais en ralenti accéléré, et au lieu de repartir, j’ai coupé le moteur au niveau de l’entrée de piste. De plus je n’ai pour ainsi dire pas arrondi et posé bien trop précipitamment sur à peine 30 mètres, alors qu’a cette vitesse il pouvait largement planer.

 

Les dégâts se limitent si l’on peut dire à devoir recoller le 4 fixations du capot moteur dont le dessous du nez a planté dans l’herbe. (Heureusement il est renforcé par un plomb de centrage de 200g fibré et résiné à l’intérieur qui amorti bien)

 

Par contre le train principal et surtout les pantalons de roues, les cordes à piano et les haubans sont explosés et les efforts ont tordu légèrement la clé d’aile en alu de diamètre 19mm.  

 

Pas trop mécontent cependant de ne pas avoir endommagé mon hélice MEJLIK vu son prix, ni le reste de l’avion.

 

Je conclurais en précisant que son pas de 12, s’il permet d’atteindre une belle vitesse ne facilite pas vraiment le ralentissement à l’atterrissage. A moi de mieux atterrir.

Archives

À propos

Activité d'AEROMODELISME et de NAVIMODELISME - Le web master décline toute responsabilité concernant la publicité non sollicitée