Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Activité d'AEROMODELISME et de NAVIMODELISME - Le web master décline toute responsabilité concernant la publicité non sollicitée

126 mon FOCKE WULF SEAGULL - Envergure 2,033 mètres

Publié par Jojo EL PAGO  - Catégories :  #Construction, #Warbird, #Focke Wulf

 2 MAI 2017 

 

J'ai commencé le montage d'un FW190 à partir du KIT SEAGULL.

Il est bien plus gros que mon FW190 Kyosho qui malgré sa faible
envergure (1450 mm seulement) vole magnifiquement bien. 

 

Les caractéristiques principales du SEAGULL sont les suivantes:

  • Envergure: 2033 mm
  • Longueur : 1597 mm
  • Poids approximatif constructeur: 7,5 kg 
  • Moteur préconisé: 33 à 38 cc 

Après comparaison de différentes motorisations possibles, mon choix s'est porté sur un moteur essence DLE 35RA. 

Ce sera mon 4ème moteur DLE puisque je suis satisfait de cette marque.

Je maîtrise bien le réglage du carburateur WALBRO qui les équipe et possède quelques pièces de rechange standard: bougie, membrane de carburateur, testeur d'allumage, clé à bougie.

 

Les servomoteurs retenus sont:

*  5 servos FUTABA S3505 pour ailerons, dérive, profondeurs

*  2 servos FUTABA S3010 pour les volets 

*  1 servo FUTABA S3001 pour les gaz 

*  2 servos X PDI-HV5932MG Coreless Metal Gear High Voltage Digital Servo 32.3kg/0.10sec/59.3g pour les trains rentrants

 

 

Photo avec la déco SEAGULL

Photo avec la déco SEAGULL

Du 12 mai au 5 juin 2017, j'ai procédé au montage complet.

 

         Toutefois plusieurs points sont encore en suspend:

1 - la commande du train rentrant mécanique pour lequel j'ai commandé des servomoteurs plus puissants que ceux standards que j'ai monté provisoirement et qu'il conviendra aussi d'équiper de palonniers plus long, et d'un inverseur de voie s'ils restent branchés sur une voie commune.

2 - je n'ai pas encore collé ensemble les deux demi-ailes comme le prévoit la notice

3 - le choix définitif du récepteur.
Actuellement j'ai programmé un récepteur ORANGE RX à 8 voies compatible avec mon émetteur FUTABA SG14.

Cette solution est économique. Elle nécessite d'utiliser au moins 3 cordons Y et un inverseur de voie, et ne laisse aucune voie disponible pour des fonctions supplémentaires.

Les réglages doivent être réalisées par ajustage mécanique des chapes au lieu des subtrim's qui permettent plus de souplesse et de précision. 

4 - GROS POINT à résoudre, LE CENTRAGE

 

La notice indique un centrage totalement farfelu à 69 mm de l'avant de l'aile et ses deux tétons de fixation. (ce pourrait être le 1 qui manque devant et donc 169 mm, mais rien n'est moins certain) 

Il faut donc le déterminer et plusieurs méthodes sont possibles:

* tracé graphique

* calcul à l'aide d'un logiciel

* recherche d'infos sur internet à partir de vidéos où cet avion vole correctement. 

 

En première approximation il apparait qu'une valeur de 155 mm au lieu des 69 mm serait satisfaisante.

 

 

126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres
 5 JUIN 2017 

 

Je viens de regarder où en est le centrage et c'est    catastrophique.

1 - Placé de dos sur ma balance de centrage "maison", l'équilibre est atteint avec une valeur de 225mm à partir de l'avant de l'aile.

2 - Placé de même sur le dos de ma balance à la cote de 155mm,  je dois ajouter de nombreuses boites de conserve dont le cumul de poids est de 1500 g.

 

Les solutions sont:

  1.  1. chercher l'erreur,
  2.  2. avancer tout ce qui peut l'être mais c'est déjà pratiquement le cas
  3.  3. rallonger le nez et avancer le moteur (refaire les calculs du gain de centrage)
  4.  4. mettre un moteur plus lourd, en principe plus puissant, tant qu'à ajouter du poids 
  5.  5. modifier le capots par l'adjonction de faux cylindres, aussi pour améliorer le refroidissement 
  6.  6. où trouver et comment placer tout ce lest nécessaire. 

 

 

 

 

MESURE DU CENTRAGE
MESURE DU CENTRAGE

MESURE DU CENTRAGE

 6, 7 et  8 JUIN 2017 

 

J'ai pratiquement tout démonté et pesé chaque sous élément pour calculer l'influence de chacun sur le centrage et recalculé celui-ci si je monte le moteur de mon CITABRIA, un ZENOAH ZG45. Ce vieux moteur est bien plus lourd et peut-être un peu plus puissant, encore que. 

 

  Ce choix a été fait aussi car mon CITABRIA est fortement lesté à l'arrière et mériterait un moteur tant qu'à faire plus léger, et aussi plus puissant, quitte à raccourcir encore le nez.  

Cela fera l'objet d'autres travaux d'adaptation ultérieurement pour remettre en vol cet avion.

 

Photos prises avant remplacement du moteur DLE 35RA par le ZENOAH ZG45
Photos prises avant remplacement du moteur DLE 35RA par le ZENOAH ZG45
Photos prises avant remplacement du moteur DLE 35RA par le ZENOAH ZG45

Photos prises avant remplacement du moteur DLE 35RA par le ZENOAH ZG45

 9 JUIN 2017 

Démontage du ZENOAH, étude de la nouvelle fixation de ce moteur sur le FW190.

 

Il faut remplacer la cloche de fixation du ZG45, système d'ailleurs peu pratique, par un autre système et en profiter pour avancer aussi le nouveau moteur des les limites de montage du capot.

 

J'opte pour garder les colonnettes déjà en place afin de ne pas avoir à intervenir sur la fixation au couple pare feu et vérifie comment cela va se passer avec le capot moteur, et en particulier pour éviter des découpes disgracieuses. Le moteur s'en trouvera avancé, ce qui est favorable au centrage.

 

La solution passe par la confection d'une plaque d'adaptation en inox dont je calcule l'influence de son poids sur le centrage. Idéalement une plaque de 10mm conviendrait mieux, mais faute de disposer de l'outillage adapté pour la réaliser, je réaliserais une plaque en 3 mm plus facile à scier et percer.

Comparaison de deux tailles de moteur
Comparaison de deux tailles de moteurComparaison de deux tailles de moteur

Comparaison de deux tailles de moteur

10  et 11 JUIN 2017 

 

Réalisation et montage de la plaque d'adaptation, du moteur sans silencieux, sans bougie, sans carburateur et présentation du capot pour la réalisation de ses pattes de fixation déportées. 

 

126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres
126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres
126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres
126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres

12 JUIN 2017 

 

En remontant progressivement le silencieux, la bougie, puis le carburateur, réalisation des découpes dans le capot.

 

Démontage du servo de gaz et de sa tringlerie, démontage de l'allumage électronique devenu inutile car le ZENOAH est équipé d'une bobine alimentant directement la bougie.

 

Confection et pose d'un support de servo pour la commande de gaz

126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres

13 JUIN 2017 

 

Raccordement et réglage de la commande de gaz.

Mise en place de la prise du système EASYSTART de démarrage du moteur ZG45.

 

Etude et réalisation de la commande manuelle du starter.

 

Mesure du centrage pour lequel il manque environ 350 grammes afin d'obtenir la cote de 155 mm à partir de l'avant de l'aile (où se trouvent les deux tétons de fixation)

126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres
126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres
126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres
126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres

14 JUIN 2017 

 

Mise en place de 250 grammes de lest en plomb résinés dans le nez du capot moteur

 

Confection des équerres support et de la platine en aluminium, pour fixation d'un complément de lest ajustable de 150 grammes pour l'instant.

16 JUIN 2017 

 

Protection du couple pare feu: retouches de peinture et application de vernis polyuréthane G4.

 

Nouveau contrôle du centrage, cette fois l'avion totalement monté. Il s'avère légèrement trop avant, permettant de retirer probablement une centaine de grammes de lest par la suite

126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres

17 JUIN 2017 

 

Fin de montage et réglages des mécanismes de fonctionnement des deux trains rentrants mécaniques, et affinage de la valeur de lest complémentaire amovible, en supprimant les 150g vissés provisoirement au dessus du moteur.

 

L'avion sans carburant a été pesé à 9100g

Vues des trains rentrants
Vues des trains rentrants
Vues des trains rentrants
Vues des trains rentrants
Vues des trains rentrants

Vues des trains rentrants

28 SEPTEMBRE 2017 

Préparation pour le premier vol, mais quelques soucis.

1 - Le train rentrant droit ne fonctionnait pas suite à un faux contact.

2 - J'ai changé l'inter de commande du train rentrant passé de SwG à SwF (Inter 2 positions au lieu de 3)

3 - Après avoir fait un plein, il n'est pas possible de démarrer sur les tables de démarrage car les roues et jambes de train touchent avant le bord d'attaque de l'aile et le poste au sol coté droit est en mauvais état.

4 - Alors c'est à gauche qu'avec l'aide de Félix et Dédé j'ai tenté de démarrer sans succès le moteur ZENOAH ZG42.

 

L'explosion se produit bien après gavage direct d'essence dans l'entrée du carburateur mais le régime de ralenti ne s'établit pas.

 

AMÉLIORATIONS:

  • Démonter le capot moteur pour les prochaines tentatives de démarrage du moteur.
  • Ménager proprement l'ouverture d'accès au papillon de carburateur Walbro
  • Vérifier l'état de la membrane
  • Augmenter le passage pour pouvoir démonter la bougie sans démonter le capot
  • Repérer  la prise de contrôle de tension d'accu de l'allumage.
  • Démonter l'inter d'allumage devenu inutile suite au changement de moteur.
  • Vérifier les piles de l'EASYSTART
  • Immobiliser ou démonter provisoirement les pantalons de train rentrant.
  • Boucher les deux trous de fixation
  • Approvisionner une clé à bougie de 19mm.

15 JUIN 2019 

 

Mon FOCKE WULF SEAGUL de 2003 mm 

Mise en route un peu difficile du moteur ZENOAH 45 dont la procédure est un peu spéciale en utilisant l’EASYSTART.

Finalement soi disant prêt, j’ai confié à MARIUS le soin de faire le premier vol, mais faux départ, la roulette de queue s’est retrouvée en travers puis le train rentrant coté droit s’étant déverrouillé une première fois, puis en fin de roulage lors de la première tentative de décollage.

Re vérification du fonctionnement et augmentation, (mais cela ne se justifie pas vraiment) des courses de servo 15 kg/m pour ouverture de train passés de 100 à 140. 

 

Enfin c’est l’envol. Le chasseur grimpe bien, un peu trop même et MARIUS à du trimer à piquer à -42. Le reste était bon, seulement +4 aux ailerons à droite. Le ralenti de gaz est à peine accéléré à -10. 

 

C’est bien parti ensuite pour de belles figure en utilisant les grands débattements et une petite vidéo au passage. Le champion est en forme, et l’atterrissage sera on ne peut plus doux et réussi, avec des volets et malgré un léger rebond. Juste à déplorer le train rentrant coté gauche cette fois qui s’est anormalement ouvert. 

 

Quelques petites mises au point demeurent :

 

Retendre l’entoilage qui a souffert au soleil,

Revoir la commande manuelle du starter qui ne ferme pas à fond

Limiter l’angle de débattement de la roulette de queue dont la commande surpasse et flambe 

Modifier les trains pour supprimer le jeu et éviter un sur passage de la butée comme cela s’est produit.

Recoller le tableau de bord

Modification de suppression des jeux des trains rentrants
Modification de suppression des jeux des trains rentrants
Modification de suppression des jeux des trains rentrants

Modification de suppression des jeux des trains rentrants

126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres 126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres
126 mon FOCKE WULF SEAGULL  - Envergure 2,033 mètres

SAMEDI 18 JANVIER 2020 

 

FW190 Seagull – mon premier vol

 

Le train rentrant d’atterrissage a été remis en état avec renforcement. Les vis de fixation font désormais 40mm de long au lieu de 20mm. 

Bien que son fonctionnement ait été maintes fois testé, ma crainte est toujours là, de le voir se déverrouiller au roulage.

Coté moteur, lors de la fixation de l’aile, fuselage placé sur le dos, j’en ai profité pour injecter directement du carburant dans le carburateur, ce qui a bien facilité le démarrage. 

 

Roulage et dernières vérifications des débattements, mise des gaz et c’est parti. 

Le vol aura lieu sans rentrer le train. Cette fois le FW190 s’élève, suivi d’un virage sur la droite. Prise d’altitude, tout va bien. Quelques passages « à plat » puis quelques figures d’accro classiques, histoire de tester les différentes programmations des débattements aux ailerons et à la profondeur. Un passage bas sur la piste pour la photo, puis vient le moment critique de l’atterrissage. Je remets donc les petits débattements.

 

Le vent n’étant pas dans l’axe de piste, je préfère poser face au vent dans l’herbe, avec une approche la plus basse possible pour ne pas allonger, et en essayant de ne pas poser dans une zone tourmentée par les sangliers.

 

J’évite les buissons en entrée de terrain par une remontée et remise des gaz. La trajectoire n’est pas tout à fait celle désirée, mais je laisse descendre. L’arrondi ne sera pas idéal, et le contact sol provoquera une coupure du pantalon de jambe de train gauche. Ceux-ci sont trop longs car je n’ai pas tenu compte de l’écrasement de la suspension, mais le train a vaillamment résisté. 

 

Mon intention était d’effectuer un second vol de FW190 mais il fallait raccourcir le pantalon gauche et je dois faire les vérifications d’usage après son premier vol.   

Réparation des pantalons de train rentrant

Réparation des pantalons de train rentrant

SAMEDI 25 JANVIER 2020 

 

mon second vol

 

La préparation a été un peu longuette. Il fallait immobiliser toutes les prises de raccordement de l’aile coté fuselage.

 

Bon démarrage moteur, bon décollage, le moteur délivre bien les chevaux pour un vol acrobatique simple en testant différentes valeurs de débattement.

 

Cette fois j’ai activé la rentrée du train principal, mais la jambe gauche est restée en position sortie !!! STRESS

 

Espoir, quand le train s’est abaissé en espérant un bon verrouillage des deux cotés.

 

Atterrissage sans volets :

 

  • Première tentative extrêmement périlleuse :

Descente trop rapide trop loin, mal estimée où j’ai failli percuter le terre-plein d’entrée de piste. Rattrapage limite de haut vol ou l’avion bascule à droite vers moi puis à gauche heureusement sans décrocher. J’entends quelques applaudissements

  • Deuxième tentative :

L’alignement axe de piste était correct, mais j’ai touché un peu loin de l’entrée de piste et mal arrondi, provoquant un touch and go.

  • Troisième tentative :

Doute sur la position de dual rate de la profondeur à adopter. 

Mauvaise appréciation de la trajectoire. Alignement hors piste, crainte de poser dans le drain ou d’aller heurter les arbres en face alors que je suis bien bas et pour finir je n’arrondi pas correctement.

 

Les dégâts :

Herbages dans le capot moteur, jambe de train gauche tordue à 45° et pantalon sectionné, jambe de train droit très légèrement tordue. Leur fixation mécanique a résisté et les dégâts sont donc minimes compte tenu du mauvais pilotage.

 

Archives

À propos

Activité d'AEROMODELISME et de NAVIMODELISME - Le web master décline toute responsabilité concernant la publicité non sollicitée